L’accompagnement global, l’accouchement

L’accompagnement global consiste à choisir d’être accompagnée tout au long de la grossesse par une seule et même sage-femme : depuis la déclaration de grossesse, le suivi médical mois après mois, l’accouchement, le suivi post-natal pour la mère et l’enfant, la consultation post-natale 6 à 8 semaines après, la rééducation périnéale, et la contraception.
Ce type d’accompagnement peut être réalisé pour les femmes dont la grossesse, l’accouchement et les suites sont physiologiques, c’est-à-dire sans risque suspecté ou avéré de complications.

Notre équipe

Je reçois en consultation au cabinet à Cabrières  et je vous accompagne pour l’accouchement à la maternité du Centre Hospitalier d’Aurillac où j’ai accès.

Je travaille en binôme avec  Marie Grève, sage-femme, qui exerce à Vic-Sur-Cère. Nous assurons les astreintes à tour de rôle 24h/24, 7jours/7.

Qui peut bénéficier de ce type d’accompagnement ?

Pour être suivie et accoucher en plateau technique avec nous, il faut remplir ces conditions :
• vous êtes en bonne santé
• vous attendez un seul bébé (pas de jumeaux)
• vous avez été suivie et préparée par les sages-femmes du cabinet
• vous n’avez jamais subi d’intervention sur l’utérus (pas de césarienne antérieure). Si cela est le cas pour vous, nous devrons demander l’autorisation au médecin chef de service de l’hôpital
• la grossesse se déroule normalement
• la grossesse arrive à son terme, donc au moins à 37 semaines d’aménorrhée et ne dépasse pas 41 SA + 6 jours
• le bébé se présente par la tête (pas de siège)
• le bébé est également en bonne santé dans l’utérus.

La démarche pour la Naissance

Elle est fondée sur le principe « une femme/une sage-femme ». Cette présence permet d’accompagner et de soutenir les étapes naturelles de la mise au monde : respect du rythme propre des processus d’accouchement, liberté de postures, environnement sensoriel apaisant, intimité pour la femme et pour le couple, respect du rythme du bébé pour son adaptation à sa nouvelle vie. La présence continue de la sage-femme assure une surveillance adéquate de la bonne santé de la maman et du bébé.
Nous accompagnons les naissances dites « physiologiques » c’est à dire avec un projet initial de ne pas avoir recours à l’anesthésie péridurale. Si en cours de travail il est nécessaire de devoir l’utiliser, nous restons la sage-femme référente. Si votre projet initial est d’accoucher avec une péridurale, nous vous adressons plutôt vers l’équipe de la maternité.

En pratique

Vous êtes suivie médicalement et accompagnée tous les mois par la même sage-femme (sage-femme référente) au cabinet, de préférence le plus tôt possible dans la grossesse, idéalement avant le 6ème mois.

Vous bénéficiez de séances de préparation à la naissance par la sage-femme ; cette préparation a pour objectif de vous aider à développer vos ressources en vue d’une naissance naturelle. Elle vous permettra aussi d’anticiper les difficultés qui pourraient nécessiter une aide médicale et donc un transfert vers l’équipe obstétricale. La démarche se base sur les échanges et le travail corporel.

Au début du 9ème mois, nous vous demandons d’être reçue en consultation par un médecin anesthésiste. Nous présentons votre dossier au staff de la maternité, une réunion où assiste l’équipe de la maternité (obstétriciens, pédiatres, sages-femmes…).

Le jour de l’accouchement, vous contactez la sage-femme, qui se déplacera à votre domicile ou vous rejoindra directement à la maternité. Elle sera présente durant le travail, l’accouchement et pendant les premières heures qui suivent la naissance.

Après la naissance de votre enfant, vous êtes hospitalisés à la maternité au moins 2 jours. Vous bénéficiez de l’accompagnement conjoint de la sage-femme et de l’équipe obstétricale de la maternité. Après votre sortie, nous prenons le relais pour le suivi à domicile puis au cabinet.

Quand tout n’est pas si simple…

Durant toute la grossesse ou pendant l’accouchement et ses suites, la sage-femme peut demander un avis ou un suivi médical par un gynécologue-obstétricien, un anesthésiste ou un pédiatre de la maternité.
Pendant l’accouchement, au moindre problème médical, comme par exemple le bébé qui ne supporte pas bien les contractions utérines, le travail qui ne se déroule pas normalement, des pertes de sang plus importantes que la normale…un transfert vers l’équipe de la maternité sera organisé en lien avec la sage-femme du cabinet présente à vos côtés. Cette dernière reste présente à vos côtés quoi qu’il arrive, jusqu’à la fin de l’accouchement.
Notre collaboration avec l’équipe médicale de l’hôpital a été préparée afin que le transfert en cas de besoin se déroule dans un climat de confiance et de continuité de la démarche.

La maternité du centre hospitalier d’Aurillac

C’est une maternité de niveau II. Son plateau technique (personnel, équipement) permet la prise en charge des situations problématiques. Nous travaillons en étroite collaboration avec l’équipe de la maternité pour vous accompagner au mieux dans votre devenir de parents.
Les locaux sont composés de :

• 1 salle dite « salle nature » avec suspension, ballon, lumières tamisées, réservée aux accouchements physiologiques; c’est cette salle que nous utilisons préférentiellement.
• 3 salles de naissance
• 1 salle de césarienne où le conjoint peut être présent aux côtés de la future maman avec l’accord du médecin obstétricien et du médecin anesthésiste.

Les honoraires

Nous facturons à la sécurité sociale l’acte de l’accouchement (soit un montant d’environ 376.40 euros), mais nous reversons une partie de ses honoraires au centre hospitalier (30%).
Les astreintes et le surcoût d’assurance que nous demande cette pratique ne sont pas rémunérés par la CPAM.
Nous sommes d’astreinte pendant 5 semaines (de la 37 ème semaine à la fin de la 41 ème). Nous restons en moyenne 12 à 15 heures avec une femme qui a son premier bébé, et en moyenne 8 heures avec une femme qui a son deuxième ou plus.
Lors de votre accouchement nous annulons toutes nos consultations de la journée (ou de la journée qui suit la nuit de la naissance).
C’est pour ces raisons que nous vous demandons donc un complément d’honoraires d’un minimum de 350 euros, adaptable aux revenus de chacun. Nous vous établissons un devis pour votre mutuelle. Certaines mutuelles prennent en charge tout ou partie de ce dépassement, d’autres non.

Nous vous demandons de régler le dépassement en 2 chèques (que nous n’encaisserons qu’après l’accouchement) lors de la visite à domicile à 37 semaines, qui marque le début de notre astreinte, nous vous donnons à ce moment là notre planning (qui vous devez contacter quel jour ou nuit). La moitié du complément d’honoraires correspond à l’astreinte et sera encaissée même si finalement vous n’accouchez pas avec nous (à cause d’un dépassement de terme ou d’un déclenchement artificiel du travail par exemple). L’autre moitié sera pour la SF qui sera présente à l’accouchement. Cette dernière vous donnera alors une facture acquittée à transmettre à votre mutuelle pour un éventuel remboursement.

Numéros et adresses utiles

Cabinets de sages femmes
Anne Dabernat 09.51.04.15.60 / 07 68 04 62 43 (urgences et accouchements uniquement)
Cabrières 15220 Roannes-Saint-Mary
annedabernat@gmail.com

Salle d’accouchement Maternité d’Aurillac 04 71 46 56 54

 

PRETRAVAIL